Un début de carrière en mouvement

Terminer une formation et commencer un nouvel emploi vient avec son lot de défis stimulants et engageants. Certaines réalités comme un départ à la retraite, une démission ou un congé de maternité peuvent survenir et ainsi libérer un poste au sein de l’entreprise dont vous êtes nouvellement l’employé. Imaginez que vous êtes approché par votre gestionnaire pour pourvoir ce poste, différent de votre mandat actuel, alors que vous n’avez que quelques mois, voire un an d’expérience. Quels sont les éléments à mettre en place pour que cette transition se passe bien?

Tout d’abord, félicitations! Malgré votre courte expérience dans l’entreprise, vos patrons ont suffisamment foi en vous et vos compétences pour vous offrir des tâches qui diffèrent de votre domaine. Il est probable que les idées et les inquiétudes se bousculent dans votre esprit. Prenez le temps d’analyser la situation et voyez-la comme une opportunité professionnelle. De plus, prenez connaissance des défis à relever, il va sans dire qu’il y en aura! Ensuite, soyez proactif et créatif pour y trouver des solutions, et vous remarquerez que votre appréhension diminuera drastiquement. Voici quelques éléments que vous pourriez gérer.

L’apprentissage du métier. S’il est vrai que vous êtes encore novice dans votre domaine, vous commenciez quand même à vous sentir un peu plus confortable et vous voilà propulsé dans un autre mandat. Toutefois vous connaissez probablement plus de choses que vous ne le croyez, notamment le fonctionnement administratif de votre milieu de travail. Vous êtes probablement déjà très à l’aise avec les lieux et vos collègues. Un nouveau poste ne signifie pas nécessairement avoir une nouvelle équipe! N’est-ce pas encourageant? Un premier obstacle, contrebalancé de trois éléments positifs!

Le syndrome de l’imposteur! Ce fameux syndrome nous fait douter de nos compétences et peut nous mener à nier les accomplissements ou réussites dont nous sommes l’unique instigateur . Peut-être, remplacez-vous un collègue d’expérience, et vous vous demandez pourquoi c’est vous et non un employé plus expérimenté qui comblera cette place. Tout d’abord, n’oubliez pas qu’une ou plusieurs personnes vous croient capable d’assumer d’autres responsabilités. C’est maintenant à votre tour de croire en vous, demandez du soutien à ceux qui vous confient ces responsabilités et de la rétroaction de collègues plus expérimentés. Informez-vous, à l’ère virtuelle les webinaires sont plus qu’accessibles et souvent gratuits, il suffit de s’inscrire et d’écouter attentivement, votre confiance sera augmentée!

Débuter de nouvelles relations. Que ce soit des clients ou de nouveaux collègues, vous ferez la connaissance de nouvelles personnes qui travaillaient avec ou auprès du collègue que vous remplacez. Osez briser la glace et vous présenter rapidement aux personnes que vous côtoierez. Gardez en tête les essentiels, c’est-à-dire communication, respect et ouverture d’esprit. Soyez patient, c’est une transition pour tout le monde!

Voir la montagne. C’est un réflexe commun de voir ce changement comme une montagne, voyez plutôt les étapes pour la gravir. Pour vous aider, il est avantageux de faire une « to-do list » . En plus d’améliorer votre organisation, votre esprit sera libéré, le stress diminuera et vous serez en mesure de gérer vos priorités et d’augmenter votre productivité au travail. Attention au piège d’avoir une trop longue liste, gardez-la réaliste. Il ne reste qu’à en retirer la satisfaction d’y cocher les accomplissements!

Finalement, soyez indulgent et doux envers vous-même. Laissez-vous le temps d’apprendre, vous devrez apprivoiser un nouveau rôle, rencontrer de nouvelles personnes et peut-être même vous adapter à un nouvel horaire de travail. Ayez confiance! Vous serez surpris de vous rendre compte que vos récentes pantoufles sont maintenant synonymes de confort et familiarité, et qui sait, peut-être êtes-vous en train d’écrire une chronique sur un changement de mandat en début de carrière.

Si vous avez des questions ou des inquiétudes face à un changement d’emploi, n’hésitez pas à contacter un conseiller en développement professionnel au 450 771-4500, poste 1.

 


¹ithaquecoaching.com/articles/diminuer-syndrome-imposteur-11966.html

Noémie Derkzen van Angeren
Intervenante à La Marge-école de la rue
Conseillère en développement professionnel
nderkzen@espacecarriere.org
450-771-4500, poste 223

©2021 Espace carrière. Tous droits réservés. Voyou — Performance créative | Agence de publicité