Fêter Noël comme il se doit, même en étant chercheur d’emploi!

Sentez-vous l’odeur de la tourtière qui cuit lentement au four sur un fond musical à la Michael Bublé? Ressentez-vous la chaleur du feu de foyer qui crépite dans la cheminée, tout près du sapin décoré? Voilà autant de signes annonciateurs des fêtes qui arrivent à grands pas!
Période de réjouissance pour certains, cauchemar pour d’autres. La magie des fêtes peut rapidement devenir stressante; frénésie d’achats, repas gargantuesques, course folle entre les différentes soirées et gestion familiale en prime! En plus de la fatigue et de la pression financière qui se font sentir, le temps des fêtes peut être particulièrement difficile pour une personne sans emploi qui doit aussi affronter le regard des autres.
Chercheuses et chercheurs d’emploi, n’ayez crainte, vous n’êtes pas seuls! Espace carrière est toujours là pour vous épauler. Voici quelques suggestions à mettre en pratique pour des fêtes plus sereines.
Mettre ses limites
Mononcle prend de vos nouvelles et s’intéresse à votre recherche d’emploi. Vous savez qu’il est plein de bonnes intentions, mais vous n’avez pas envie d’en parler. Que faire? Il est important de garder en tête que la recherche d’emploi demande énergie et organisation pour demeurer efficace et motivé, même en période des fêtes.
S’établir un horaire de travail et s’y tenir est donc souhaitable afin de planifier les démarches à faire et les moments appropriés. En plus de réduire le stress, cela permet de s’accorder des temps de pause. Le chercheur d’emploi consciencieux que vous êtes peut donc mettre ses limites et choisir de ne pas parler de sa recherche d’emploi entre deux morceaux de dinde en plein réveillon!
Se recentrer sur ce qui est important
La période des fêtes amène son lot d’excès et de consommation. Selon la plus récente étude du Conseil canadien du commerce de détail, un Québécois dépense en moyenne 503 $ en cadeaux et en nourriture durant les fêtes. Être sans emploi signifie de vivre avec des ressources financières plus limitées.
Plutôt que de succomber à ces excès en épuisant temps, énergie et argent, il est possible de saisir l’occasion pour réfléchir à ce qui est réellement important pour soi. Que représente le temps des fêtes? Puis-je ressentir de la satisfaction autrement? En passant du temps avec ceux que j’aime sans devoir donner des biens matériels? Que signifie le don de soi? Rendre service à mon entourage, faire du bénévolat auprès d’un organisme de mon quartier, partager un repas dont chacun a préparé un plat? Voilà autant de plaisirs simples qui n’ont pas de prix!
Matante, mononcle, parents et amis
Une personne dans votre entourage cherche activement un emploi. Sa réussite vous tient à coeur? Vous souhaitez en discuter avec elle lors du prochain regroupement familial, sans la brusquer? Avec ces quelques trucs simples, mais efficaces, il est tout à fait possible d’y arriver!
– Soyez à l’écoute, respectueux et ouvert. Entre autres, en prenant des nouvelles de la personne, pas seulement de ses démarches de recherche d’emploi. Aussi, lorsque vous rencontrez une nouvelle personne, vous pouvez vous intéresser à son domaine d’emploi. Elle aura donc le choix de parler de ses expériences passées ou de ses objectifs professionnels. En emploi ou pas, la personne possède des compétences qui n’attendent que d’être mises en action!
– Ne lui apportez pas d’offres d’emploi. Comme le dit l’expression : trop c’est comme pas assez! Si vous souhaitez la présenter à l’un de vos contacts qui cherchent activement la perle rare ou lui parler de toutes autres opportunités d’emploi, proposez-lui d’aller boire un bon thé dans les jours qui suivront. Y a-t-il une meilleure façon de mieux digérer tous ces festins?
Sur ce, bon appétit, joyeux temps des fêtes et bonne année!

Annabelle T. Palardy
Conseillère en développement professionnel
450 771-4500, poste 251
atpalardy@espacecarriere.org

©2020 Espace carrière. Tous droits réservés. Voyou — Performance créative | Agence de publicité