Vous avez dit intrapreneur?

Je ne vous apprends rien lorsque je vous dis que le marché du travail bat son plein actuellement. Pas une semaine ne se passe sans que les médias diffusent l’information concernant la pénurie de main-d’œuvre.

 

Pour ceux d’entre vous qui ont actuellement un emploi, il se peut que le manque de collègues se fasse cruellement sentir par une augmentation de vos heures de travail et de vos tâches!

 

L’envie d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte vous tenaille? Il est vrai qu’il est tentant d’envisager un changement dans un marché favorable aux chercheurs d’emploi. Mais je tiens à vous poser une question : avez-vous vraiment fait le tour de votre jardin?

 

Il y a quelques semaines, j’ai fait la rencontre d’une cliente pour qui un changement s’imposait. La jeune femme souhaitait se renouveler, changer ses tâches et surtout trouver un nouvel environnement de travail. Nous avons cheminé ensemble pour finalement confirmer une intuition, celle de l’intrapreneuriat. Mais en quoi consiste l’intrapreneuriat?

 

Le terme n’est pas nouveau. Utilisé dans les années 70, ce n’est que récemment qu’il a refait surface dans les organisations. « L’intrapreneuriat, c’est l’action d’agir comme un entrepreneur en travaillant au sein d’une organisation dans laquelle vous êtes employé ». Certaine d’avoir à faire le choix de quitter l’entreprise pour laquelle elle travaille depuis plusieurs années, ma cliente ne s’attendait pas le moins du monde à recevoir une telle proposition. Imaginez maintenant sa surprise lors de la présentation de cette idée! Son profil correspond exactement à la définition d’intrapreneur. Novatrice et inspirée, elle est sans cesse à l’affût de nouvelles idées qui pourraient aider son entreprise à améliorer sa performance. Je viens, sans le savoir, d’ébranler sa conviction. Sa décision de quitter son employeur actuel est remise en question. À tout le moins, elle mérite une réflexion plus mûre!

 

Je lui propose de construire un plan d’action afin qu’elle puisse bien se préparer aux rencontres à venir. La première action importante à réaliser, prendre le temps de bien lire sur le sujet. Ma cliente est une excellente élève. Après plusieurs rencontres de préparation, la date du rendez-vous est fixée avec son employeur. Cette date va être mémorable. Ma cliente va non seulement présenter son projet, mais aussi créer un précédent dans son entreprise. Idées en poche et nouvelle équipe de travail dénichée à même ses collègues, la voilà dans la phase la plus excitante du développement de son idée.

 

Elle a souhaité raconter tout le processus par lequel elle est passée à son employeur (remise en doute de son emploi jusqu’à la découverte de l’intrapreneuriat) et le pari a été gagnant.

 

Vous dire combien elle est heureuse serait un euphémisme. J’ai eu l’occasion de la contacter récemment pour un suivi. Si le bonheur au travail pouvait être personnifié, il porterait son prénom. Mais elle met un bémol à sa belle aventure. Elle m’explique qu’il faut être vraiment bien préparé pour oser proposer. Oser signifie parfois ne pas être écouté ou accueilli par l’entreprise ou l’employeur pour qui vous travaillez. Oser peut aussi dire qu’il ne faut pas avoir peur d’avoir des doutes sur les réalisations que l’on propose. Mais elle m’explique qu’elle referait le processus n’importe quand.

 

J’aimerais pour terminer cette chronique vous dire combien il est gratifiant de vous accompagner dans le développement de vos projets. Que ce soit de vous aider à trouver un nouvel emploi, retourner aux études ou bien comme ma cliente, vivre un projet d’intrapreneuriat, nous sommes là!

 

Alors, ne doutez pas que les rencontres que vous ferez avec l’équipe d’Espace carrière changeront probablement votre chemin à tout jamais.

 

 

Carine Leinenweber

Conseillère en développement professionnel

450 771-4500, poste 234

cleinenweber@espacecarriere.org

www.espacecarriere.org

 

©2019 Espace carrière. Tous droits réservés. Voyou — Performance créative | Agence de publicité